•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Claudine Aubrun

En résidence d’écriture jeunesse au Chalet Mauriac, du 13 mai au 21 juin 2013 (en partenariat avec le Salon du Polar de Saint-Symphorien « Du Sang sur la Page », édition 2013) 

Invitée de la 10ème édition du Salon du Polar « Du Sang sur la page », Claudine Aubrun résidera au Chalet Mauriac du 31 mai au 6 juin 2015.

Puis du 27 mai au 30 juin 2017, pour la parution de ses textes écrits au Chalet Mauriac 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Projet en résidence 2013 :

« Durant ma résidence d’écriture au Chalet Mauriac, j’envisage d’écrire trois histoires pour enfants avec les mêmes personnages : Les Pattes noires. Ces textes, destinées aux éditions du Rouergue, seront écrits dans le style de la fable, plutôt drôles, plutôt vifs… : Trois pintades s’essaient au rock. Mais quelque chose leur manque. Pour pimenter le groupe, elles vont recruter Fox, un canard chanteur et bassiste. S’appeler Fox pour un canard, ce n’est pas banal. Mais le palmipède n’est pas n’importe qui. Après avoir rebapthisé leur groupe qui s’appellera désormais « Les Pattes noires », il va le faire évoluer vers la perfection. En trois étapes (ferme, cirque et forêt), les quatre artistes vont se chamailler, connaître la gloire, la trahison, le succès mais aussi la liberté. Et bien sûr l’amitié. »




Claudine Aubrun © Loïc Le Loët

Claudine Aubrun © Loïc Le Loët

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Biographie :

Elle se partage entre Paris et un village de l’Ariège. Pour elle, l’apprentissage de la lecture a été un éblouissement. Petite, elle habitait une maison sans livre, un bourg sans bibliothèque et sans librairie. Elle a mis beaucoup d’énergie à se procurer de la lecture. Jeune adulte, elle n’a pas fait des études littéraires mais des études artistiques. Après cinq ans aux Beaux Arts de Toulouse et de nombreux petits boulots, comme tout le monde, elle a cherché sa voie. Tout tournait autour de l’écrit, des livres, de catalogues, de documents, de la communication. Depuis, 1989, elle est chargée de communication et responsable d’une collection d’ouvrages très sérieux sur le patrimoine artistique (Patrimoine vivant coédité par Rempart/Desclée de Brouwer). Elle a longtemps dit, à qui voulait bien l’entendre, qu’elle n’écrirait jamais. Depuis 2000, elle publie chez divers éditeurs jeunesse ou en presse, des livres qui font rire ou qui font peur. Elle adore. « Je m’adresse essentiellement aux jeunes lecteurs. J’affectionne particulièrement l’humour et le roman policier. Aussi, mes textes provoquent le sou(rire) ou la peur. Je qualifie mon style de direct. J’essaie, au maximum, d’ôter le superflu pour rendre le récit efficace ».

Son site : www.claudine-aubrun.fr
Son blog : http://claudineaubrun.blogspot.com

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Claudine Aubrun © Loïc Le Loët

Claudine Aubrun © Loïc Le Loët

Claudine Aubrun © Loïc Le Loët

Claudine Aubrun © Loïc Le Loët

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Bibliographie :

Littérature pour la jeunesse :
Léa et le rôdeur, collection Les policiers, Magnard jeunesse, 2000
Cruelle bouchère, collection Souris noire, Syros jeunesse, 2001
Bleu d’enfer pour Léa, collection Les policiers, Magnard jeunesse, 2002
Le trésor des dindons, collection Mini souris, Syros jeunesse, 2002
Trois aventures d’Emma la poule, collection Biblio, Syros jeunesse, mai 2003
En noir et or, collection Rat noir, Syros jeunesse, février 2004
Profession : pirate ! collection clé, Desclée de Brouwer, mars 2004
Fais gaffe Emma ! collection Tempo, Syros jeunesse, mai 2004
Aromates et sortilèges, collection Moi, j’aime les romans, Lito, juin 2004
Le portrait de ma tante, collection Moi, j’aime les romans, éditions Lito, juin 2004.

Roman écrit à quatre mains et publié sous le pseudonyme de Laure Big Bune.
Faux, faux et archi faux, collection Souris noire, Syros jeunesse, octobre 2005
Gazou-Gazou et le renard affamé et Pierre et Alice, détectives de choc, recueil de dix histoires, collection 10 comptes et plus, Fleurus, novembre 2005
Emma la poule, recueil hors série de huit histoires d’Emma la poule, Syros jeunesse, avril 2006
Gazou-Gazou et le renard affamé, Fleurus, janvier 2007
Attention pizza magique !, Petites sorcières, Fleurus presse mars 2003
Pas de panique, Alice !, D Lire, Bayard, juin 2005
Le quatrième homme, Je bouquine, Bayard, juillet 2006
Les contes du Bagout, recueil de quatre histoires, Seuil jeunesse, 2008. À partir de 9 ans.
10 petits drôles, collectif de dix histoires. Syros, hors collection, octobre 2008. À partir de 8 ans.
Fallait pas m’énerver ! (inédit) ; Bête d’association (inédit) ; Tante Olga, écrivain pour les enfants (inédit) ; La poule télépathe (Une histoire d’Emma la poule)
En noir et or, réédition. Syros jeunesse, Souris noire, septembre 2008. À partir de 10 ans. Réédition mars 2011
Le magot des dindons, Syros jeunesse, Mini Syros, janvier 2008
Un amour de poule, Syros jeunesse, Mini Syros, 2009
Oust ! ou l’insupportable Monsieur Stan, roman graphique illustré par Delphine Perret, hors série Syros Jeunesse, 2009. À partir de 8 ans.
Les yeux d’Albert, collection Petite poche, Thierry Magnier, 2010
Qui a volé la main de Charles Perrault ? Syros jeunesse, collection Mini Syros, mars 2011
Monsieur Stan n’a qu’à bien se tenir, illustrations Delphine Perret, roman graphique hors collection, Syros, 2011
Photos à mateurs, collection Le Poulpe, Baleine Le Seuil, 2001 (adultes)

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Mémoire de la résidence d’écriture jeunesse de Claudine Aubrun :

Entretien avec Manon Jaillet, photos © Loïc Le Loët :
article à télécharger

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••