•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Jeanne Oberson & Raphaëlle Rio :

Jeanne Oberson & Raphaëlle Rio © Mélanie Gribinski / Écla Aquitaine

Jeanne Oberson & Raphaëlle Rio © Mélanie Gribinski / Écla Aquitaine

Réalisatrices, en résidence d’écriture cinématographique au Chalet Mauriac,
du 4 au 17 novembre 2014, puis 7 au 12 septembre 2015 
pour la préparation du scénario d’un long-métrage « Sauvages » (titre provisoire).

Entretien Éclairs, la revue numérique d’Écla Aquitaine :
« On s’est dit que ça aurait de la gueule à cheval », propos recueillis par Olivier Desmettre

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Bio / Filmographie :

Jeanne Oberson a été assistante monteuse pendant cinq ans, puis a monté plusieurs longs moyens et courts-métrages de fiction primés dans différents festivals, ainsi qu’une douzaine de documentaires pour la télévision et le cinéma. Elle a co-réalisé avec Fabrice Main le documentaire Les Noces de Figaro, Journal d’une création, sur la mise en scène d’un opéra par Laurent Laffargue au Grand-Théâtre de Bordeaux. Elle enseigne son métier à la Fémis.

Raphaëlle Rio a réalisé trois courts et moyens-métrages de fiction. En tant que scénariste, elle a participé à de nombreuses séries de dessins animés pour la télévision, ainsi que des documentaires et un long-métrage d’animation pour les Films d’ici. À Bordeaux, elle a développé avec l’association “Têtes à Clap” un projet de cinéma collectif, au sein duquel elle a co-réalisé des documentaires. Elle a enseigné le scénario et la réalisation à l’université Bordeaux 3 et intervient à l’école d’architecture de Bordeaux.

Il y a une quinzaine d’années, Jeanne Oberson est jeune diplômée en montage à la Fémis et vit à Paris, après avoir passé son enfance à Mont-de-Marsan. Elle monte le premier court-métrage que réalise Raphaëlle Rio, qui débute par ailleurs son activité de scénariste pour la télévision. Autour de ce projet inspiré par les routes landaises, leur rencontre est enthousiaste. Elles restent liées, tout en poursuivant chacune leur chemin, de monteuse à Paris et de scénariste à Bordeaux. Elles travaillent à nouveau ensemble sur le second moyen-métrage de Raphaëlle, auquel Jeanne participe en tant que scripte et monteuse. Quand en 2011, Jeanne vient s’installer à Bordeaux et passe à la réalisation, elles écrivent et réalisent ensemble le court-métrage Jusqu’à l’aube, inspiré d’un conte collecté par Félix Arnaudin dans les Landes en 1909, et par ses photographies. Elles développent aujourd’hui un projet de long-métrage inscrit dans le même contexte historique et social que leur précédent film.

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Projet en résidence :

Écriture d’un long-métrage : Sauvages (titre provisoire)

« À l’origine, nous avons un désir de western qui serait tourné dans les Landes du XIXe siècle, dans cette période de transformation du territoire que nous avons explorée en réalisant Jusqu’à l’aube. La terre vierge et immense, le passage sans transition d’une forme de servage à l’exploitation industrielle du pin, des hommes luttant pour des territoires, la considération des landais de l’époque comme des êtres arriérés, tout cela nous a inspiré une histoire quasi archaïque de transmission, de terres et de valeurs. Un film dont les personnages seront aux prises avec la douloureuse question d’héritage social et moral qui nous regarde aujourd’hui, et dans lequel les corps seront violemment engagés pour leur survie. L’écrire au milieu des pins éveillera notre inspiration aux contours immédiats et sensoriels de ce monde. »

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Rencontre avec le public :

Rencontres avec les élèves de Cm1 et Cm2 l’école élémentaire de Saint-Symphorien,
le 10 novembre, à 14h, à la médiathèque municipale Jean Vautrin : 

Projection du court-métrage Jusqu’à l’aube et lectures des deux contes qui ont inspirés les réalisatrices (Les fées de la Dune de Félix Arnaudin, éditions École des Loisirs et Le Secret de la grue blanche, de Christelle Huet-Gomez, illustré par Ein Lee, éditions Nobi Nobi)

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Jusqu’à l’aube, court-métrage, 2013, production Dublin Films :

Jusqu'à l'aube © Dublin Films

Jusqu’à l’aube © Dublin Films




« Un jour d’été 1890, le photographe Félix Arnaudin s’installe au cœur d’un hameau landais pour en photographier les habitants. Parmi eux, Émile, qui vit seul avec ses trois enfants.
La nuit venue, au coin du feu, Émile raconte son histoire au photographe : sa femme était une fée. Elle a disparu. »

http://dublinfilms.fr/portfolio/jusqua-laube/ 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••