•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Hortense Gauthier & Philippe Boisnard :

Lauréats Numérique 2016, pour leur projet CONTACT_et moi ,
du 4 au 29 juillet 2016.

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Biographies :

Philippe Boisnard et Hortense Gauthier agissent sous le nom d’HP Process depuis 2006.
Ils créent des performances poétiques numériques, aussi bien que des installations génératives et interactives, et des créations vidéos et sonores.
La poésie, dans ses dimensions textuelles et numériques, mais aussi visuelles et sonores, est au cœur de leur démarche. Entre improvisation poétique, déconstruction du langage, jeux typographiques et récupération de données, ils inventent des dispositifs d’écriture performatifs, interactifs, ou participatifs, qui mettent en jeu réseau, technologies mobiles et territoires.
Les technologies numériques sont pour eux des outils d’extension, de déconstruction et d’intensification du langage et des formes de discours, autant qu’un médium capable de déployer l’écriture hors des cadres auxquels elle est assignée.
Ils tentent d’écrire et d’agir à travers et par-delà les écrans en interrogeant les transformations relationnelles et langagières produisent par les nouvelles technologies, ils questionnent la matérialité et la virtualité du corps, l’histoire et la fabrication du langage, les relations générées par les réseaux.
Ils définissent leur démarche par le concept PAN (POESIE ACTION NUMÉRIQUE), à travers lequel ils interrogent le rapport entre corps, langage, espaces et technologie.
 

Hortense Gautier, autoportrait

Hortense Gauthier, autoportrait

Hortense Gauthier a fait des études d’histoire-géographie et de sciences politiques. Depuis 2003, elle développe un travail poétique intermédia en explorant les différentes matérialités de l’écriture (sonores, visuelles, plastiques, numériques, corporelles), ainsi que des créations numériques (performances, installations, vidéos, concerts) sous le nom de HP Process (avec Philippe Boisnard).
Elle développe aussi une pratique d’art action, essentiellement dans l’espace public, ou en relation avec des espaces géographiques singuliers. Il s’agit d’une écriture du corps qui interroge, de façon contextuelle, les logiques d’inscriptions sociales, géographiques, politiques et médiatiques et qui révèle et interroge les normes.

La question du genre, et les motifs de la métamorphose, de la mutation, du multiple et de la disparition sont les vecteurs de sa démarche.
Elle envisage les dimensions du temps et celles de l’espace comme des territoires à explorer et à reconfigurer, et tente d’inventer de nouvelles cartographies. Elle s’interroge à travers des explorations multiples (marche, écriture, photographie, enregistrements…) sur les relations entre géographie, perception, technologies et fiction.
Dans le cadre des résidences et workshops qu’elle mène, elle travaille en relation étroite avec le contexte (paysage, architecture, histoire). Elle a fait de nombreuses interventions en France et à l’étranger, aussi bien dans des festivals, que des centres d’art, musées, galeries, théâtre, églises, rues, établissements scolaires (France, Suisse, Brésil, Japon, Canada, Tunisie, Pologne, Italie, Espagne, Suède …).
Depuis 2009, elle a crée et dirige avec Philippe Boisnard, DATABAZ , un centre d’art intermédia autour de la littérature et des arts numériques à Angoulême (France). Elle a crée INTON’ACTION, rencontres internationales de poésie et performances.

Le travail de Philippe Boisnard interroge depuis de nombreuses années la constitution de l’homme à travers la matérialité des codes et des représentations liées à la dimension aussi bien politique, que sociale ou économique. Après avoir essentiellement écrit, il développe depuis 2002 une pratique d’art numérique, à la croisée de l’intime et du politique, où il mêle littérature et usage des nouvelles technologies selon des modes d’expression extrêmement variés (vidéo, graphisme, Net.art, Web design, installations, performances…).
Interrogeant les structures sémiotiques qui façonnent le corps humain, il développe des dispositifs interactifs et des performances visuelles et sonores dans lesquelles il met en tension les relations entre corps, langage et politique afin de réfléchir aux processus technologiques qui viennent constituer notre humanité, et de créer des effets critiques.

Philippe Boisnard, autoportrait

Philippe Boisnard, autoportrait

Il développe sur la base de l’open source (PureData/GEM) des programmes informatiques d’interactions son-image-texte temps réel servant pour le théâtre, la musique, la littérature, les installations …
Il forme le duo HP Process avec Hortense Gauthier, et collabore avec de nombreux artistes, poètes, musiciens, metteurs en scène et performeurs comme Joël Hubaut, Julien Blaine, Lucille Calmel, Jacques Donguy …. Avec Anne Théron, sur L’Argent de C. Tarkos, joué au Festival d’Avignon, et dernièrement avec Arnaud Courcelle ou bien le musicien Gaëtan Gromer.
Il a reçu le Grand prix multimédia de la Société des Gens de Lettre de France (SGDL) pour sa création vidéo-poétique en 2007 et a été lauréat des E-Toiles d’or (catégorie Art) en 2013.
Son travail est présenté lors d’expositions et de festivals internationaux.
 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Projet en résidence :

« À partir des archives de la performance CONTACT développée par HP Process depuis 2010, il s’agira d’élaborer une fiction poétique générative et participative questionnant la multiplicité des croisements et des échanges qu’offrent les rencontres virtuelles sur les réseaux sociaux ou les sites de rencontre.
Cette fiction reposera sur les échanges en réseau de deux protagonistes à l’origine et au cœur de la fiction (constitués des archives des performances), dialogue qui se modifiera, s’enrichira et se déploiera grâce aux contributions des lecteurs-participants.
À travers ce projet, HP Process veut mettre en scène et en jeu la question de la correspondance, de l’adresse à l’autre à l’heure des réseaux sociaux et de rencontres, à travers un dispositif fictionnel et poétique dans lequel le lecteur deviendrait aussi acteur d’un récit à potentialités multiples. Cette fiction veut aussi réfléchir aux spécificités des discours (adresse et énonciation) que les réseaux de rencontre et les réseaux sociaux ont crée (commentaires, chat, like, etc ….) en travaillant à partir de bases de données (les participations des lecteurs) constituées par les lecteurs-participants.
En proposant au lecteur de s’impliquer dans une histoire qui a déjà eu lieu, afin qu’elle se transforme, qu’elle varie, et ainsi reprenne vie, c’est interroger les archives et les données que l’on laisse sur Internet de façon dynamique et combinatoire, afin qu’elles ne soient pas statiques ni définitivement identifiables. Par leur reconfiguration et leurs transformations générées par une lecture active, elles pourraient échapper au contrôle des autres et du temps, et se fasse l’écho des tensions et projections permanentes qui agitent nos êtres.
Mettre les lecteurs au cœur d’une réécriture de l’archive, c’est se questionner sur le passé comme matrice de réinvention d’un présent à renouveler par la rencontre ; c’est interroger l’écriture comme possibilité de réinvention permanente de soi et du temps ; c’est explorer le langage comme vecteur essentiel du désir et de la rencontre ; c’est remettre au cœur de la technique la question de l’altérité ; c’est intégrer la variation, la fluctuation comme dynamique constitutive de nos identités à choix multiples.
 »
 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Bibliographie / Filmographie :

Hortense Gauthier :

A Global Visuage, Anthologie internationale de poésie visuelle, éditions ch, 2011
Anthologie des Poètes de la Méditerranée, festival de Lodève, 2010
Écrivains en séries 1, éditions Léo Scheer, 2009 (adaptation de “Desperate in the City”, texte d’Hortense Gauthier dans le cadre des Micro-fictions de France Culture)
Cahiers Chroniques, éditions Âne qui butine, 2007

Publications dans diverses revues littéraires et ouvrages collectifs depuis 2003 :
Revue Celebrity Cafe n° 1 et 2, éditions Presses du réel
Revue Invece n°1, éditions Al Dante
Jungle Juice n°2, éditions Supernova
Revue Espace(s) n°7, 8, 10, éditions CNES
Mouvement n°78
MCD Magazine n°78
La Gazette des Jockeys camouflés
Boxon
Dock(s)
Inculte
La Res Poetica, éditions Al Dante
Ouste
Mobile #1 (Montagne Froide)
ART-MATIN n°2 et 3 (éditions Plaine Page)
L’Intranquille n°2 et 3 (éditions Atelier de l’Agneau)
Fractal Music n°4 _ Crunchy Crunch (CD), Joel Hubaut et la Station Mir.
 

Philippe Boisnard :

Livres :
Frontières du visages (analogiques/numériques), éditions l’Harmattan, 2015
…c’est-à-dire… éditions L’Âne qui butine (Belgique). [livre d’artiste], 2007
Inter-action CLOM (à propos de Joël Hubaut), éditions Le Clou dans le fer [essai], 2007
Pan Cake, éditions Hermaphrodite [roman], 2006
KorT(or)tu(R)& en collaboration d’Anne van der Linden, préface Mehdi Belhaj Kacem, éditions Trame Ouest [poésie], 2001
Préface dès l’aléa, éditions Poésie / Express [poésie], 2001
Dégoût en corps, Rafaël de Surtis. [poésie], 2000

Livres collectifs/anthologies :
Dictionnaire de la mort, éditions Larousse, sous la direction de Philippe Di Folco [philosophie], 2009
Écrivains en séries, éditions Léo Scheer, sous la direction d’Emmanuel Rabu (littérature), 2009
La révolution nécessaire, laquelle ?, éditions Golias, sous la direction d’Alain Jugnon [philosophie], 2009
Joute-Boxe, éditions du Sagittaire, sous la direction de Pierric Maelstaf. Post-face aux actes des Rencontres St. Beuve, 2008
CLOM en stock, Joël Hubaut, éditions Al dante, écriture d’un texte au cœur du travail graphique de Joël Hubaut (esthétique), 2008
E-formes, écritures visuelles sur supports numériques, éditions Presses Universitaires de St Etienne, sous la direction d’Alexandra Saemmer et Monique Maza [Esthétique], 2008
– 22 avril, ceux qui préfèrent ne pas, éditions Le Grand Souffle, sous la direction d’Alain Jugnon [philosophie], 2007
Dictionnaire du corps, éditions PUF, sous la direction de Michela Marzano [philosophie], 2006
En tous lieux nulle part ici [une anthologie], sous la direction d’Henri Deluy, éditions Le bleu du ciel [poésie], 2006
Cahiers Chroniques, éditions l’Âne qui butine [poésie], 2006
Dictionnaire de la pornographie, éditions PUF, sous la direction de Philippe Di Folco [philosophie], 2005
Tous les Fumeurs sont des…, éditions Hermaphrodite [pamphlet], 2003
Inclassables, collectif, VAC, sous la direction de Julien Blaine [poésie], 2002
Une anthologie de l’imaginaire, tome 6 , sous la direction de Paul Sanda, éditions Rafael de Surtis [poésie], 2001

Catalogues :
Catalogue de l’exposition de Nicolas Tourte, 2012
Catalogue de l’exposition de Julien Blaine au Musée d’Art Contemporain de Marseille, éditions MAC/al dante, 2009
–  «Le livre et l’art», texte pour le travail photographique d’Arnaud Théval, éditions Le Lieu Unique, Nantes, 2004
Catalogue de l’exposition de Dominique Rayou, Paris, éditions du 15 Square Vergennes, 2003
Catalogue de l’exposition Terminal X-périenZ, en collaboration avec Jacques Donguy, centre Noroit, Arras, 2003
Catalogue de l’exposition de Dominique Rayou à l’Orangerie du Sénat, à Paris Juin-Juillet 2001
Catalogue de l’exposition sur Raymond Queneau, centre Noroit [Arras], Novembre 2000.

DVD (vidéo) :
[Petites annonces], éditions Le point sur le i, 2008
[Data_history_X], éditions Trame Ouest, 2004
Créations poétiques au XXème siècle, collectif, éditions CRDP, académie de Grenoble, 2004

CD (audio) collectifs :
Crunchy Crunch, éditions Station Mir. 2 créations : une avec Hortense Gauthier, l’autre avec Michel Giroud, 2009
No repeat No repeat, éditions Semiose, 2006
Poésie Action, éditions Le corridor bleu, 2001

Revues (papier) :
Très nombreuses publications (environ 150) tant littéraires que philosophiques : Revue Internationales des Livres et des Idées, Libération, La Revue d’Esthétique, Chimères, Respublica, Java etc…
 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••