•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Anne-Laure Boyer

Lauréate Numérique 2018,
pour son projet Atlas Oculto
en résidence en 2018
 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Biographie :

Anne-Laure Boyer par Marc Vernier

Anne-Laure Boyer travaille sur la mémoire des lieux et des personnes qui les traversent. Sensible aux questions de déplacement forcé et d’exil, elle tente de mettre en visibilité les mémoires disparues.

Avec la photo, la vidéo, la collecte de paroles, d’histoires et d’objets, elle croise les vécus des uns et des autres, pour rebrasser les cartes d’un imaginaire collectif en mouvement perpétuel.

Si la mémoire était une maison meublée de souvenirs, Anne-Laure Boyer pourrait en être l’architecte.

Originaire de Paris et basée à Bordeaux depuis 2006, elle a travaillé en France, en Espagne et au Maroc, sur différents territoires en mutation comme la démolition de logements sociaux, les friches urbaines, la vie en maison d’enfants, les camps d’internement et les villages engloutis dans les barrages hydrauliques.
 
www.annelaureboyer.com
www.1001histoires.org
www.lettresderivesaltes.fr

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Projet en résidence :

« Tout au long du 20e siècle en Espagne, plus d’une centaine de villages ont été ennoyés dans les lacs des barrages hydrauliques. Mais aussi en France (31 villages), en Suisse (10) et en Italie (2).
Atlas Oculto explore l’imaginaire de ces mondes engloutis, et par là-même, notre relation au temps, à l’oubli et la perte. Sous la forme d’un atlas virtuel, Atlas Oculto travaille sur l’architecture de nos souvenirs, en créant des liens inédits entre des images, des textes et des sons, une déambulation arborescente, à l’image de la mémoire, en recomposition permanente.

Atlas Oculto – Anne-Laure Boyer

Atlas Oculto est le territoire imaginaire de tous ceux dont le village natal a disparu, englouti par les eaux des barrages. Un territoire de la mémoire, celle des lieux disparus et de leurs habitants, personnages réels ou imaginaires réunis par la fraternité et la solidarité d’une communauté de destin. »
 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Projets Multimedia

Lettres de Rivesaltes, 2016
http://www.lettresderivesaltes.fr
Projet d’écriture collective et d’échanges épistolaires autour de la mémoire du camp d’internement de Riveslates

1001 histoires, 2016
http://1001histoires.org
Collecte de récits, 1001 mondes croisés dans un quartier toulousain, à voir et à écouter sous la forme d’un dessin qui connecte les histoires entre elles
 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Filmographie

La Marche de Rivesaltes, 2015, film de création, 17 mn

Des châteaux de cartons, 2014, film documentaire, 90 mn

Au petit bal perdu, 2014, film documentaire, 60 mn

Atlas Oculto, 2012, film documentaire, long-métrage, en cours de réalisation

Permutations, 2007-2009, triptyque vidéo
 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Publications

1001 histoires, 2016, affiche d’artiste

Jardins Secrets – cartographies poétiques du Parc des Coteaux, 2014, coll.

Déménagements, 2012, en collaboration avec Amélie Daems, éditions Filigranes, Paris

Tanaïs & Entropie : le cycle de la chambre verte, 2012, Presses Universitaires de Bordeaux

Comment construire un imaginaire avec les habitants du territoire ?, 2011, in magazine de l’Observatoire des politiques culturelles, n°38

55 METRES, 2008, livre d’artiste édité en collaboration avec la ville de Cenon

Archeometrie, 2007,  catalogue de résidence à Monflanquin, ateliers Pollen
 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••