•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Ana Maria de Jesus et Marie Deshayes :

Lauréates Numérique 2018,
pour leur projet Les Fantômes de Google Street
en résidence du 5 au 12 mars 2018 
et du 11 au 18 juin 2018
 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Biographies :



Ana Maria de Jesus mêle vidéo et multimedia. Elle s’interroge sur les représentations des désirs individuels dans la société, à travers des œuvres interactives telles que Futur conditionnel ou Obitor

Ana Maria de Jesus – DR

Marie Deshayes – DR



Marie Deshayes… De son école de cinéma, terminée dans les années 90, elle a retenu comment utiliser la feuille blanche pour faire réflecteur et le pinceau pour tenir les cheveux en chignon. Vers l’an 2000, un souvenir de feutres écrasés en beaux points colorés sur la feuille resurgit (en 1976, elle a alors 3 ans); forte de cette réminiscence, elle se remet au dessin. Elle fabrique un site internet en 2006 pour fêter ça : mariedeshayes.com. Puis retourne sur les plateaux de cinéma. En 2015, elle remet ça, le pinceau a définitivement quitté le chignon (les cheveux sont courts) il prend racine dans la main (gauche). Parfois pinceaux et feutres se disputent la main. Une histoire est fabriquée à base d’un petit chaperon rouge et un autre site se prépare pour fêter ça : mariedeshayes.net . Les recherches sont dans des cartons dans des valises qui ne demandent qu’à être ouvertes aujourd’hui, des cartons vont sortir des feuilles 0.1…

 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Projet en résidence :

« Les Fantômes de Google Street est une série Bande Dessinée spécialement créée pour le web et les écrans mobiles. Dans le sens strict du terme, il s’agit d’une série policière. Mais les Fantômes de Google Street est beaucoup plus que cela, parce que les thématiques abordées par la série ont fondamentalement à voir avec la condition humaine dans le monde moderne.
Structurellement, la série utilise les applications web les plus communes pour déployer sa trame narrative. Ainsi, les deux héroïnes établissent le territoire de la fiction grâce à des Google maps. Elles avancent dans leur enquête grâce à des mails, des chats vidéo et l’internaute est au centre de ces échanges. Enfin, et surtout, en toile de fond de la série, la camionnette du programme de numérisation des villes de Google, plane telle une menace. Est-ce ce véhicule fantôme qui propage la folie dans les rues de la ville ?… Les deux héroïnes de la série chercheront à le prouver en enquêtant sur l’apparition des « troubles » dans son sillage. »



•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Leur travail :

Ana Maria de Jesus : https://www.linkedin.com/in/anamariadejesus/ 
Marie Deshayes : http://www.mariedeshayes.com/

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••