••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Katarzyna Marczewska :

Polonaise, lauréate Traduction 2019,
pour son projet de traduction en polonais d’Énigmes et complots de Luc Boltanski,
en résidence du 1er avril 13 mai 2019

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Katarzyna Marczewska par Ewa Marczewska

Biographie :

Katarzyna Marczewska, diplômée de l’Université de Varsovie et de l’Université de Nancy II, est traductrice littéraire et scientifique du français vers le polonais et éditrice scientifique. Elle a traduit des ouvrages de belles-lettres et de sciences humaines d’auteurs tels que Jacques Le Goff, Marc Bloch, Philippe Ariès, Tahar Ben Jelloun, Gaël Faye et Christophe Boltanski. Elle a été boursière du CNL français, de la Fondation Jean et Suzanne Brzekowski, et lauréate du Prix Jerzy Kuryłowicz (pour la traduction de l’Histoire universelle des chiffres de Georges Ifrah).

Elle considère que son travail le plus important et le plus satisfaisant a été la traduction de L’Afrique fantôme de Michel Leiris, qui attend publication.
Elle travaille à présent sur deux projets : une enquête sociologique (Retour sur la conditiuon ouvrière de Stéphane Beaud et Michel Pialoux) et un essai (Énigmes et complots de Luc Boltanski).
 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Projet en résidence :

« Dans son vaste essai Énigmes et complots, Luc Boltanski (né en 1940, sociologue, essayiste, poète et dramaturge) s’occupe du roman policier et du roman d’espionnage. Ces deux genres connaissent un essor rapide à partir du tournant des XIXe et XXe siècles, à l’époque de la montée en puissance de l’État-nation. Leur développement coïncide avec la découverte de la paranoïa par la psychiatrie, avec la création de la causalité sociale par la sociologie, et avec l’apparition des « théories du complot » dans l’explication des événements historiques analysés par la science politique.
Dans chacun de ces cas, on met en doute la réalité sociale. Deux réalités s’opposent : la réalité officielle et illusoire, et une autre réalité profonde, cachée, et réelle.
Boltanski montre comment la littérature policière et d’espionnage se sont chargées d’exprimer le conflit entre ces deux réalités. Les théories du complot – matière du roman d’espionnage – reflètent les soupçons concernant l’exercice réel du pouvoir, quand l’État est limité par d’autres instances : banquiers, anarchistes, sociétés secrètes… D’autre part, le crime en tant qu’énigme constitue une rayure sur la réalité. Seul le détective, utilisant des moyens qui dépassent la légalité, peut rétablir la réalité ordonnée.
Énigmes et complots me paraissent un ouvrage d’un intérêt particulier en Pologne où différentes théories du complot dominent la vie politique. Les titres de chapitres : « L’homme du ressentiment comme incarnation de la modernité », « La question juive », « État et nation », parlent de notre actualité. Le livre suscitera certainement de vives discussions.
Si j’ai choisi de traduire ce livre, c’était aussi pour des raisons personnelles : en effet, ma traduction précédente fut La cache de Christophe Boltanski, fils de Luc. Je reste donc en quelque sorte dans la même famille, et aussi dans le même sujet, La cache étant construite un peu à la façon d’une énigme policière.
La traduction d’Énigmes et complots, travail de très longue haleine, nécessite beaucoup de vérifications, de consultations (je compte sur l’aide de l’auteur) et de concentration. J’espère arriver à la dernière page durant ma résidence. »
 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Bibliographie :

Bibliographie Katarzyna Marczewska – Janvier 2019 : à télécharger
 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••